Cérémonie de la libération de Toulon 28 Août

La bataille pour la libération de Toulon a été très meurtrière pour l’ensemble de ses acteurs. Du côté des membres des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) ou civils assimilés, les pertes s’élèvent à plus d’une soixantaine de personnes. Cette libération a été marquées par plusieurs exécutions sommaires à Hyères (soldats arméniens) et Toulon (FFI et soldats du bataillon de Choc).

2

7

Dépôt de Gerbes devant la plaque élevée à la mémoire de Jean Moulin devant Commissariat de Toulon

8

les deux députée du var Vice-amiral d’escadre Laurent Isnard, Préfet maritime-Evence Richard, le nouveau préfet du Var – Hubert Falco, Maire de Toulon, Président de Toulon Provence Méditerranée, Ancien Ministre.

5

1

Dépôt de gerbe par Madame Sylvie Boyer Kempf

 

13

Jacques Quentin-Louis Fiori

14 15

 

 

a 10 a 16

 

 

 

DSC_0227

Photos Jean Marc Tanguy

 

A 1

Cécile députée de la deuxième circonscription du Var.

 

3

Jean-Pierre Trouboul-Jacques Quentin-Louis Fiori-Antonin Lambert- Juliette Tropato onac vg. Neo Verriest- Michel Kempf Porte drapeau national de la Fondation de la France libre

 

DSC_0253

Photos Jean Marc Tanguy

16

Michel Kempf Porte drapeau national de la Fondation de la France libre , membre de notre association

 

photos:  Syvie Boyer Kempf  photos pour uniquement l’association (droit image)

photos:  Antonin Lambert  photos pour uniquement l’association (droit image)

La bataille de Toulon est sanglante. Les Allemands ont reçu l’ordre de tenir jusqu’aux dernières munitions. En une semaine, on dénombre près de 2700 victimes françaises et 8 000 du côté ennemi.

Toulon, une priorité

Pour les alliés qui débarquent en Provence le port varois est une priorité. 15 000 soldats français vont encercler la ville, en majorité des unités coloniales de l’Armée B du général de Lattre de Tassigny.

Place de la Liberté, l’immeuble des Dames et le cinéma l’Éden sont en ruine.

Le port détruit

Le port est lui aussi complètement dévasté. Toulon a été libéré officiellement le 27 août 1944 et les navires français n’ont pu entrer dans Toulon que le 13 septembre. « Durant ce laps de temps de 15 jours, il a fallu déminer le port, enlever les carcasses de navires et restaurer les quais .Les Américains se serviront du port pour acheminer armes et matériel vers le front. Toulon  libre panse ses plaies, mais la ville restera à jamais marquée par cette bataille qui a profondément changé son visage et sa physionomie.

Les commentaires sont fermés.