Remi de Gaulle à Six-Fours

Débat avec Remi de Gaulle le 12 novembre maison du patrimoine suite a la conférence filmé du président Hervé Gaymard de la Fondation Charles de Gaulle.

P1021510

Monsieur Denis Perrier conseiller Municipal Devoir de mémoire-Madame Stéphanie Guillaume   3e adjointe au maire-Remi de Gaulle- Madame Agnès 1er adjointe au maire- Monsieur Jacques Quentin président- Monsieur Robert Priolo parrain de l’évèneme

 

 

 

P1021385

Remi de Gaulle- Jacques Quentin

i

 

 

 

 

11 novembre à Draguignan – Régusse

Nos délégués Serge Prevost pour Draguignan,  Gerard Demares pour Régusse, présents pour la commémoration du 11 novembre.

 

DRAGUIGNAN

FB_IMG_1668174559371

REGUSSE

 

12 novembre 2022

A Six-Fours-les-Plages, Maison du Patrimoine-

Projection du film de la conférence du président de la Fondation Charles de Gaulle Hervé Gaymard, puis débat avec Remi de Gaulle  petit neveu et dédicace de son livre.

Attention places limités .

Affiche  DE GAULLE affiche

12 novembre a Notre Dame

A Paris, Notre Dame célèbre le général de Gaulle

Ce 12 novembre 1970 est une journée de deuil national en France. Tout est au ralenti, les commerces fermés et des milliers de Français sont dans les rues de Paris. Pour l’homme de l’appel du 18 juin, pour le résistant devenu président de la République, la France entière est à l’arrêt. La cathédrale Notre Dame accueille les grands de ce monde, chefs d’état, rois, ils sont tous là pour une cérémonie en hommage à celui qui a marqué l’histoire du Monde. La classe politique française y est représentée. La stature internationale du  président  décédé se reflète également dans la présence de plus de 80 chefs d’État et de gouvernement  Du nombre, le président des Etats-Unis, Richard Nixon, la première ministre indienne Indira Gandhi, l’empereur éthiopien Haïlé Sélassié, le chah d’Iran, etc. A l’intérieur de la basilique, se pressent 7.000 personnes,

A l’extérieur, 70.000 personnes suivent la cérémonie depuis le parvis.

 500 000 personnes

Une foule, estimée à 500 000 personnes, remontera les Champs-Élysées pour déposer des fleurs place de l’Étoile, au pied de l’Arc de Triomphe. Elle deviendra la place Charles-de-Gaulle. Même les opposants politiques et les détracteurs de l’ex-président s’entendent pour reconnaître le rôle central que celui-ci a joué, que ce fut comme leader de la France libre entre 1940 et 1945, où comme fondateur de la Ve République, en 1958, et président de 1958 à 1969. De nombreux sondages réalisés auprès des Français le placent d’ailleurs régulièrement parmi les figures politiques les plus importantes de l’histoire de son pays.

des-dizaines-de-milliers-de-personnes-se-rassemblement-pres-de-notre-dame-a-paris-le-12-novembre-1970-pour-rendre-hommage-a-charles-de-gaulle-decede-trois-jours-plus-tot_5989118

Source:   Perspective Monde

12 novembre 1970 à Colombey

 

 

 

Jeudi 12 novembre 1970 pour l’adieu a Charles de Gaulle décédé trois jours plus tôt, il n’y a, comme il l’a demandé, « ni président, ni ministres » mais la foule des « hommes et femmes de France ».

Huit trains, au départ de Paris, avaient été affrétés et sur ce chemin qui les mène en Haute-Marne, les passagers se retrouvent pour évoquer de Gaulle… Ils ne se connaissent pas mais partagent une émotion immense. Habillée de noire, une mantille de dentelle sur la tête, cette femme pleure. « Il était si bon, dit-elle, si brave. Qu’est-ce qu’il n’a pas fait pour nous ». « De Gaulle, pour moi, c’est un symbole, dit encore cette passagère du train. C’est un grand homme et jusqu’à la fin de mes jours, on le vénérera, mes enfants le vénéreront et dans l’histoire il laissera sa place ». Plus loin, seul, cet homme avec sur la tête son képi de garde champêtre a les yeux rougis de fatigue et de tristesse. « C’est une grosse peine… Une grosse peine » dit-il.

colom1

40 000 à Colombey

colom3

De fait, comme le racontent à l’époque les envoyés spéciaux de l’AFP, « ces obsèques furent telles qu’il les avait imaginées, lui qui en avait réglé l’ordonnance: d’une grande simplicité, mais aussi empreintes de grandeur et de majesté ».En cette journée décrétée jour de deuil national, il est 14h45 quand les deux battants du portail vert sombre de la Boisserie, propriété de Charles et Yvonne de Gaulle depuis 1934, s’ouvrent. « Le général quitte sa demeure pour la dernière fois. Il est là, dans la +bière des pauvres+ qu’il a voulue, enveloppé d’un simple drap tricolore frangé d’or, que le vent gonfle par instants.Le cercueil est posé sur un engin blindé de reconnaissance dont la tourelle a été enlevée », raconte l’AFP. Tout au long du parcours de 400 mètres qui conduit à faible allure le cortège funèbre jusqu’à l’église du village, où le général a encore assisté à la messe dominicale quatre jours plus tôt, une foule compacte d’anonymes, « envahissante et silencieuse ». Dans l’artère principale, rebaptisée dès son vivant rue du général de Gaulle, hommes et femmes sont affligés. Certains pleurent, d’autres se signent, quelques-uns encore, photographes en tête, sont juchés sur les toits des vieilles maisons.On note une forte proportion de jeunes gens et de jeunes filles », relate l’AFP. « Ce sont eux surtout qui lancent sous les roues du char, qui un bouquet, qui une branche de feuillages, qui une simple rose. Des brancardiers de la Croix-Rouge emportent sur un brancard un capitaine de chasseurs à pied qui, vaincu par la fatigue et l’émotion, s’est effondré ».

André Malraux et Romain Gary sont présents

« Sur le pas de sa porte, un vieillard se tasse un peu plus sur sa canne, essuyant une larme d’un revers de manche. François Machonnet regarde partir le voisin qu’il avait vu arriver au village il y 40 ans ». Une poignée de soldats des trois armes (air, terre, mer), des gendarmes et des Saint-Cyriens en grande tenue forment la haie d’honneur sur le passage du chef mort. Mais « sans musique, ni fanfare, ni sonnerie », comme l’a également exigé le défunt.

La famille et les proches suivent à bord de DS noires, avec en tête Yvonne, cachée par ses voiles de deuil, et leur gendre, le général de Boissieu. Leur fils Philippe, capitaine de vaisseau, est en tenue militaire. Les deux fidèles domestiques, Charlotte et Honorine, sont là elles aussi. Sur le parvis de l’église, alors que les cloches sonnent le glas, on aperçoit, parmi les compagnons de la  libération André Malraux et Romain Gary. office religieux n’est pas filmé mais la foule peut l’entendre via des haut-parleurs. A l’issue, la dépouille mortelle de l’Homme du 18 Juin portée par 12 jeunes gens volontaires du village, rejoint le petit cimetière qui jouxte l’église, pour sa mise en terre au côté de sa fille tant aimée Anne.

colom2

Source:GEO (avec AFP)

Messe à Toulon le 9 novembre

IMG-1850

Devant la Mairie de Toulon

Une délégation de plus d’une dizaine d’élus et d’anciens combattants  venue  d’ Ollioules avec à sa tète Robert Beneventi, maire d’Ollioules. Était  présent également  madame Leticia Quilichi, Vice Présidente du Conseil départemental du Var, le Député du Var Yannick  Chenevard, Guy Le Berre, adjoint au maire de Toulon, Louis Fiori président Honoraire de notre association, Jacques Quentin président de notre association et de nombreux adhérents.