Exposition Charles De Gaulle

En ce 80ème anniversaire de l’Appel du 18 Juin l’exposition Charles De Gaulle à Ollioules a rencontré un public de tout age .Elle avait débuté le samedi 13 juin, pour se refermer le 28 juin. Plus de 450 personnes ont eu le temps de lire, de comprendre qui était Charles De Gaulle. Les plus jeunes visiteurs ont participé à un quizz et gagné  une estampe.

Ce dimanche pour la fermeture nos amis sont venus entre autre, Monsieur le  maire Robert Bénéventi, sa première adjointe Madame Del Nero Christine, la directrice de cabinet Madame Cathy Buisson, Madame Brigitte Crevet  conseillère municipale, les membres du Comité d’Entente et les membres du bureau de l ‘Association. Le prochain rendez vous est fixé au mois de novembre avec une conférence de Madame Christine Clerc et notre marraine Madame Marielle Goitschel. L’exposition De Gaulle continu son voyage,  elle devrait être  vers le 15 octobre 2020  à  Saint Cyr les leques et début novembre sur la commune de Pierrefeu. 

Continuez à venir consulter notre site,  sans doute que l’exposition  sera dans votre commune.

 

unnamed

Événement à Ollioules

Jeudi 25 juin 2020 projection du film  » DE GAULLE » à 20h30                                          Salle Jean Moulin OLLIOULES

Dans le cadre de l’année de Gaulle, de l’exposition Charles De Gaulle                       « une passion pour la France » exposition ouverte jusqu’à dimanche 28 juin  10h00 12h00 , la ville d’Ollioules vous propose à l’occasion de la reprise des séances de cinéma en numérique à la salle Jean Moulin, le film de Gaulle jeudi 25 juin à 20h30, avec Ciné 83.

Les séances auront lieu dans le respect des gestes barrières et de distanciation. Port du masque recommandé. Places limitées. Entrée 6 euros.

download

Samedi 22 juin 1940

17 h : signature de l’armistice avec l’Allemagne à Rethondes.

Défaite, vaincue, la France va signer là, le 22 juin 1940, l’armistice avec l’Allemagne. Une capitulation et une humiliation. Non seulement Hitler va exiger que cette convention d’armistice soit actée dans le wagon même où l’Allemagne du Kaiser avait signé sa défaite en 1918, mais, pour garder témoignage de cette revanche, les négociations entre les délégations allemande et française seront enregistrées secrètement dans les conditions techniques de l’époque. La bande-son d’un moment d’histoire dont personne ne connaissait l’existence.download

 

DISCOURS PRONONCE A LA RADIO DE LONDRES par le général de Gaulle

download

 

 

« Le Gouvernement français, après avoir demandé l’armistice, connaît maintenant les conditions dictées par l’ennemi. Il résulte de ces conditions que les forces françaises de terre, de mer et de l’air seraient entièrement démobilisées, que nos armes seraient livrées, que le territoire français serait occupé et que le Gouvernement français tomberait sous la dépendance de l’Allemagne et de l’Italie. On peut donc dire que cet armistice serait, non seulement une capitulation, mais encore un asservissement. Or, beaucoup de Français n’acceptent pas la capitulation ni la servitude, pour des raisons qui s’appellent : l’honneur, le bon sens, l’intérêt supérieur de la Patrie. Je dis l’honneur ! Car la France s’est engagée à ne déposer les armes que d’accord avec les Alliés. Tant que ses Alliés continuent la guerre, son gouvernement n’a pas le droit de se rendre à l’ennemi. Le Gouvernement polonais, le Gouvernement norvégien, le Gouvernement belge, le Gouvernement hollandais, le Gouvernement luxembourgeois, quoique chassés de leur territoire, ont compris ainsi leur devoir. Je dis le bon sens ! Car il est absurde de considérer la lutte comme perdue. Oui, nous avons subi une grande défaite. Un système militaire mauvais, les fautes commises dans la conduite des opérations, l’esprit d’abandon du Gouvernement pendant ces derniers combats nous ont fait perdre la bataille de France. Mais il nous reste un vaste Empire, une flotte intacte, beaucoup d’or. Il nous reste des alliés, dont les ressources sont immenses et qui dominent les mers. Il nous reste les gigantesques possibilités de l’industrie américaine. Les mêmes conditions de la guerre qui nous ont fait battre par 5 000 avions et 6 000 chars peuvent donner, demain, la victoire par 20 000 chars et 20 000 avions. Je dis l’intérêt supérieur de la Patrie ! Car cette guerre n’est pas une guerre franco-allemande qu’une bataille puisse décider. Cette guerre est une guerre mondiale. Nul ne peut prévoir si les peuples qui sont neutres aujourd’hui le resteront demain, ni si les alliés de l’Allemagne resteront toujours ses alliés. Si les forces de la liberté triomphaient finalement de celles de la servitude, quel serait le destin d’une France qui se serait soumise à l’ennemi ? L’honneur, le bon sens, l’intérêt de la Patrie, commandent à tous les Français libres de continuer le combat, là où ils seront et comme ils pourront. Il est, par conséquent, nécessaire de grouper partout où cela se peut une force française aussi grande que possible. Tout ce qui peut être réuni, en fait d’éléments militaires français et de capacités françaises de production d’armement, doit être organisé partout où il y en a.

 

Moi, Général de Gaulle, j’entreprends ici, en Angleterre, cette tâche nationale.

 

J’invite tous les militaires français des armées de terre, de mer et de l’air, j’invite les ingénieurs et les ouvriers français spécialistes de l’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui pourraient y parvenir, à se réunir à moi.

 

Commémoration du 18 juin dans le Var

Le 18 juin 2020 , les commémorations du 80ème anniversaire de l’appel historique du général de Gaulle en petit comité dans le Var. Les cérémonies protocolaire avec levée des couleurs, nos déléguées présents dans les communes du Var  en voici quelques exemples.