Décès du médecin en chef Guy Charmot, doyen des Compagnons de la Libération

 Guy Charmot, doyen des Compagnons de la Libération est mort à Marseille le 7 janvier à l’âge de 104 ans.  

1dZpqSfqq1sM0PPwqxyrShdlIow[1]

 

 

 

 

Né à Toulon le 9 octobre 1914, le jeune Guy Charmot rêve d’aventures et veut marcher dans les pas du docteur Albert Schweitzer, fondateur de l’hôpital de Lambaréné, au Gabon.                                                                                                                       Refusant la défaite, comme la plupart de ses camarades, et sans avoir entendu l’appel du général de Gaulle, il traverse la Volta Noire pour rejoindre la Gold Coast [Ghana], alors sous domination britannique, puis le Cameroun, où le futur maréchal Leclerc est à la manoeuvre pour faire pencher ce territoire sous mandat français du côté gaulliste. En septembre 1940, le jeune médecin rallie les Forces françaises libres [FFL].  En janvier 1943, le BM 4, affilié à la 2e Brigade Française Libre de la 1ère Division Française Libre, part en Libye. Durant la campagne de Tunisie, il obtient une première citation à l’ordre de l’Armée, pour avoir porté secours à ses camarades, alors pris sous un déluge de feu, à découvert, lors des combats du djebel Takrouna.  Après un bref retour en Libye, le BM 4 débarque à Naples, en avril 1944, en prévision de l’offensive contre la ligne Gustave [ou ligne d’hiver]. Là encore, Guy Charmot se distingue par son courage et son dévouement lors des combats menés du 17 au 20 mai. Il sauve ainsi la vie de plusieurs de ses camarades blessés. Le 30 juin, il se voit remettre la Croix de la Libération des mains du général de Gaulle.Puis, le 16 août, Guy Charmot débarque à Cavalaire, toujours avec le BM 4. Il prend part à la libération de Toulon, sa ville natale. Mais il est blessé lors des combats. Remis, il prend part à la Campagne de France, toujours avec le même dévouement et le même courage sous le feu de l’ennemi. Il termine la guerre au massif de l’Authion [Alpes-Maritimes] sans avoir tiré le moindre coup de feu…Compagnon de la Libération, Guy Charmot était aussi Grand officier de la Légion d’Honneur et chevalier des Palmes académiques. Il était aussi titulaire de la Croix de Guerre 39/45 avec 4 citations

2018-2019

Le Conseil d’Administration et toute l’équipe de l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin vous souhaite leurs meilleurs voeux pour cette année 2019 !!!

The Board of Directors and the entire team of the Association Varoise of the appeal of 18 June wish you all the best wishes for this year 2019!

Совет директоров (встреча Правления) и вся команда Ассоциации от Var обращения радио от 18 июня желания вы их наилучшие пожелания в течение этого года 2019!

 

DSC_0010

AG SAMEDI 1 DECEMBRE 2018

Notre Association qui compte à ce jour 250 adhérents a tenu son assemblée générale, samedi, au sein de  l’Hôtel Restaurant IBIS STYLE de Toulon .En présence madame la députée Geneviève LEVY  de la 1re circonscription  du var, Michel CAMELI  Conseiller municipal délégué Anciens combattants de Toulon , Brigitte CREVET Conseillère municipale déléguée au devoir de mémoire et aux associations patriotiques a Ollioules

Une  salle bien remplie prouvant  la bonne entente  et  le bon dynamisme de l association . Cette  assemblée  débuta  par  la  prise  de parole  du  Président Louis FIORI qui  remercia les personnes présentes .
levy

J.P Trouboul notre secretaire -J Quentin Vice President Tresorier – Geneviève Levy est députée LR de la 1ère circonscription du Var à l’Assemblée …- L Fiori le president -M Cameli Conseillère municipale

DSC_0005

1 er decembre 2018

1 12

 

 

 

Le président Louis FIORI et son conseil d’administration vous prie de bien vouloir honorer de votre présence l’Assemblée générale qui se déroulera  à :

L’HÔTEL IBIS STYLE PLACE BESAGNE -TOULON

a 9h30 le 1er décembre 2018

(Attention places limitées) réponse à transmettre avant le 24 novembre 2018 

L’assemblée générale sera suivie Conférence sous le haut patronage de :                   Jacques GODFRAIN-président de la Fondation Charles de Gaulle.                           Alain TERRENOIRE président de l’union Paneuropéenne Internationale et d’autres personnalités.

 

9 novembre 1970

560123_13[1]

 

Le lundi 9 novembre 1970, à 19h15, Charles de Gaulle meurt paisiblement dans sa maison de « La Boisserie », à Colombey-les-deux-Églises (Haute-Marne). Il est pris d’un malaise en faisant une réussite aux cartes.

Le Général avait reçu son voisin René Piot, cultivateur, pour une affaire de parcelle agricole à gérer. Un entretien cordial d’un bon quart d’heure sur tout et rien. René Piot se souviendra qu’après avoir évoqué un hangar qu’il construisait, le Général lui glissa :  Si vous êtes gêné, je peux vous aider. Vous savez, le Général n’est pas à plaindre.  Au petit matin du 10 novembre 1970, la France est sous le choc. Colombey-les-Deux-Églises, 391 habitants, devient pour quelques jours le centre du monde.

Le 12 novembre, sa dépouille est transportée sur un engin blindé de reconnaissance vers la petite église, en présence de sa famille, des Compagnons de la Libération et des habitants de village                                                                                                                                                Il est enterré au cimetière auprès de sa fille Anne, avec une simple inscription sur sa tombe, « Charles de Gaulle 1890-1970 ».  Hommage simple, discret, infiniment respectueux, à l’image des douze jeunes gens du village choisis pour porter le cercueil recouvert d’un drapeau tricolore.  Toutefois, une cérémonie officielle rassemblant quatre-vingts chefs d’État a lieu parallèlement à Notre-Dame de Paris.                      Deux ans après la mort du général de Gaulle, le 18 juin 1972, une Croix de Lorraine monumentale a été érigée au-dessus du village de Colombey. À son pied, un passionnant Mémorial accueille les touristes et pèlerins depuis 2008.

A.G du 1 er decembre 2018

 

Rendez vous le samedi 1 er décembre pour notre A.G  9h30                                                                                                                            Nous aurons l’honneur d’accueillir monsieur Jacques GODEFRAIN, président de la Fondation Charles de Gaulle et ancien ministre. Il animera une conférence sur le thème : 

« Le Général de Gaulle et la participation » 

ATTENTION :                                                  Changement d’horaire :La conférence de Jacques GODEFRAIN après notre A.G vers 11h30

Nous comptons sur vous  : Réservation du repas au  04.94.46.30.05 / 06.80.30.12.58