suite

AJGA7TXZHM4reT5iYoznq29YeDgDaJkrJJzO0ndmok7Es0roWzT2Na-ficDLplwdwJara2uVXZ63AGJUj9Uu-EE5O7ZenX4NgCb4e0adR56g_XX9ObXbVNnF_7Ki-gYo1cK-Bw5bcIztZjXU-DCuHIzi-EMuNKJzv6fyi1LAt0KAEKPy78Pq44VYnxzAf43Vh5iX0T5re-Om2XZiPRemise de médailles par m André Garron Maire de Sollies-Pont.

Antonin Lambert Porte drapeau Marielle Goistchel,Rémi de Gaulle, Jacques Quentin, Robertr Berti

Antonin Lambert Porte drapeau Marielle Goistchel,Rémi de Gaulle, Jacques Quentin, Robert Berti

de gaulle 2022 003Merci pour les photos  : communication:Jacques Dahon 2022 droit a l’image

L’évènement

L’évènement  de la fin de semaine

Scan

Marielle GOISTCHEL – Remi de Gaulle

vous convient au dévoilement de la plaque du Général de Gaulle À 11h15-

l’inauguration de l’exposition la plus complète  au château de Solliès-Pont à 11h30 puis le verre de l’amitié.

Concours national de la Résistance et de la DéportationCNRD 2022 : un excellent cru

CNRD83  2022 : un excellent cru. collège, lycée CNRD83 2022

Le Comité du Var (CNRD83) se réjouit de la participation des collèges du Var. Un concours pour valoriser le parcours des élevés.

LA FIN DE LA GUERRE – Les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIème Reich (1944-1945)

Le jury académique est convoqué le 19 mai 2022 au Muy pour la corrections.

IMG-3546CNRD 2022 : un excellent cru. sujet collège, sujet lycée CNRD 2022

Le jury académique du Concours national de la Résistance et de la Déportation s’est réuni
le 19 mai 2022 pour distinguer les meilleurs travaux collectifs et copies de l’académie de
Nice.

Composé de membres d’associations de mémoire et de professeurs d’histoire-géographie du Var et des Alpes-Maritimes, le jury a examiné avec beaucoup d’intérêt les productions qui avaient fait l’objet d’une première sélection départementale.
Le thème de cette année, « La fin de la guerre – Les opérations, les répressions, les
déportations et la fin du III e Reich » (1944-1945) était particulièrement vaste. Il avait pour
objectif de souligner « les conséquences des opérations militaires sur les répressions et les déportations », comme le précise Tristan Lecoq, inspecteur général de l’Education nationale et président du CNRD, dans la brochure éditée par le Mémorial de la Shoah pour préparer le concours 2022.
Les sujets académiques des devoirs individuels, tant celui destiné aux collégiens de 3 e que celui adressé aux lycéens, portaient sur une étude de documents. Le jury a relevé les efforts d’analyse des meilleurs candidats, leur esprit critique et leur capacité à replacer les faits évoqués dans un cadre historique plus large, français ou européen. Ces compétences méritent d’être encouragées et encore approfondies.
Quant aux travaux collectifs, ils ont révélé une fois de plus la créativité des enseignants et de leurs élèves. Des productions variées ont été présentées, fruit de recherches sérieuses : jeux éducatifs, carnet de résistants-déportés, exposition, escape game, cartes interactives, émission de radio, interviews de résistants et même un rap ! Un excellent cru 2022 donc et une participation qui se maintient, voire en légère hausse, malgré les contraintes sanitaires et la mise en œuvre des nouveaux programmes du lycée.
Une cérémonie de remise des prix aura lieu en juin dans chaque département.

La Cérémonie de remise des prix aura lieu dans le var  le mercredi 29 juin en préfecture du VAR

Exposition au college de Font de Fillol

image0000021

les professeurs Aude Garzonne, Isabelle Plet, Évelyne Szohr, Jean Luc Emorine et l’Inspecteur Académique M Noaille.

L’exposition  dédiée au Général de Gaulle continue sa tournée, après le camps de Canjuers pour les cadets de la défense  au mois d’Avril, la voici durant une semaine au collège de Font de Fillol du 16 mai au 20 mai, puis  en juillet du 1 au 15 juillet à Draguignan pour le Service national universel (SNU). L’exposition proposée, est constituée de 25 panneaux, un quiz réalisé par les professeurs, pour permettre de faire connaitre l’homme historique à travers une série de questions.

(réalisation  du quiz  Évelyne Szohr, Jean Luc Emorine )

Fin de l’exposition à Pierrefeu-du-Var

Hier dernière après-midi de l’exposition »Charles de Gaulle, le «pot» de l’amitié organisé par l’équipe du souvenir Français de Pierrefeu du Var et l’association ACSPMG.

Ce moment d’échange contribue au renforcement du lien entre associations Un grand merci à vous tous» ! Surprise pour le président t de l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin ,Celui-ci, en effet, a reçu le diplôme ne » Reconnaissance Mémorielle » remis pat Colette Cateni et le président de l’ACSPMG

f099be8b-d2a3-421e-ac18-c7ed6d763eb45426ed3d-f8e4-4480-abc5-22dd613b95cadiplome

 

 

Pret de notre Exposition à Pierrefeu du Var

En accord avec le Comité du Souvenir Français de Pierrefeu,  ACSPMG (Association des collectionneurs pour la sauvegarde du patrimoine de la maréchaussée de la Gendarmerie),  propose une exposition sur la vie du Général De Gaulle. Plus de 70 panneaux installés salle André Malraux pour faire découvrir ou redécouvrir au public, les différentes étapes de la vie du Général De Gaulle : militaire, président et écrivain.

Co partenaire L’association Varoise de l’Appel du 18 Juin,détient l’une des plus importante de France,                                                                                                                            Nos associations respectives travaille au devoir de mémoires si important face à une société qui oublie sont passée nous devons être vigilant car les générations nous regardent.

Plus 100 personnes le jour du vernissage.

2

Le Maire Patrick MARTINELLI- Colette Cateni Souvenir Français de Pierrefeu _Jacques Quentin Président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin

2b

Le Maire Patrick MARTINELLI- Colette Cateni Souvenir Français de Pierrefeu _Jacques Quentin Président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin – ACSPMG Richard Maisonnave et Daniel Baert.

8 (1)

M Maire Patrick MARTINELLI et Jacques Quentin Président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin devant le panneau de l’exposition.

1 3 3cf5ef6e-03af-425b-888e-6e18307eddb6 4 5 6 7 10 11 12Merci pour les photos  : communication ACSPMG- Souvenir Français

Photos: Franck Laussel  Association Varoise de l’Appel du 18 Juin

l’adieu à Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération

Seules 1 038 personnes, dont six femmes, ont reçu le titre de Compagnon de la Libération. Hubert Germain était le dernier d’entre eux. Jeudi,  Hubert Germain est inhumé au Mont Valérien

 

téléchargement (1)

Écoutons André Malraux :

« Dans le silence, le dernier Compagnon retrouvera le premier Compagnon.

Le dernier cercueil du Mont-Valérien ne sera pas non plus un cercueil solitaire, on ne le fermera pas seulement sur le dernier Compagnon : on le fermera aussi sur le dernier combattant de la 1ère Division Française Libre ou de la 2e Division Blindée, sur le dernier pêcheur breton qui amena des Français clandestins en Angleterre, sur le dernier cheminot qui paralysa provisoirement les V2, sur les derniers maquisards grâce à qui les Panzer d’Aquitaine n’arrivèrent pas à temps en Normandie, sur la dernière couturière morte dans un camp d’extermination pour avoir pris chez elle un de nos postes émetteurs.

Comme les gisants de la chevalerie morte écoutaient crépiter le bûcher de Rouen, tous, ceux qui se sont réfugiés dans l’âme de la France écouteront le marteau sur les clous funèbres. Des archers d’Agnatel aux clochards d’Arcole, de la Garde impériale jusqu’aux 300 000 morts du Chemin des Dames, des cavaliers de Reims et de Patay aux Francs-Tireurs de 70, montera le silence séculaire de l’acharnement.

Avec la phosphorescence des yeux des morts, ceux que l’on ne verra plus jamais veilleront notre dernier Compagnon – non pour son courage, mais parce que l’ouvrier qui clouera le cercueil le clouera sur la confuse multitude de tous les morts qui auront tenté de soutenir à bout de bras les agonies successives de la France.

Alors, la croix de Lorraine de Colombey, l’avion écrasé de Leclerc, la grand-mère corse qui cachait tranquillement le revolver de Maillot dans la poche de son tablier, le dernier cheminot fusillé comme otage, la dernière dactylo morte à Ravensbrück pour avoir donné asile à l’un des nôtres, confondrons leur ombre avec celle de notre dernier Compagnon. Et avant que l’éternelle histoire se mêle à l’éternel oubli, l’ombre étroite qui s’allongera lentement sur la France aura encore la forme d’une épée. »

André Malraux, texte transcrit par Michelle Michel, avec l’accord d’Albert Beuret (exécuteur testamentaire) d’après l’interview accordée à Madame Anglade, émission télévisée du 17 juin 1971.

___________________________________________________

150px-Compagnon_de_la_Liberation_Frankrijk_Eigen_tekening

 

6 Femmes compagnons Berty Albrecht. Laure Diebold. Marie Hackin. Simone Michel- Simone Michel-Lévy. Émilienne Moreau-Évrard. Marcelle Henry.

73 étrangers (ou Français nés étranger), représentant 25 nationalités différentes, ont été faits Compagnon de la Libération. Le décret du 29 janvier 1941 prévoyait que les étrangers ayant rendu des services importants à la cause de la France libre pourraient recevoir la croix de la Libération, et seraient considérés comme membres de l’Ordre. Parmi les plus célèbres on peut citer :                                                                             Le général Dwight Eisenhower - Compagnon du 28 mai 1945- Sa Majesté Mohammed Ben Youssef (Mohammed V) – Compagnon du 29 juin 1945  _Sir Winston Churchill – Compagnon du 18 juin 1958- Sa Majesté George VI, Roi d’Angleterre – Compagnon du 2 avril 1960.

Cinq villes  Paris, Île-de-Sein, Nantes, Grenoble et Vassieux-en-VercorsIl  fut nommé compagnon de la Libération. De 1946 à 1948, le Rubis est utilisé comme sous-marin école à Toulon. Le Rubis a été désarmé le 4 octobre 1949 et coulé volontairement le 31 janvier 195818 unités militaires sont Compagnon de la Libération.
9 sont issues de l’armée de Terre, 6 de l’armée de l’Air et 3 de la Marine des Forces françaises libres. Elles ont reçu la croix de la Libération en raison de leur engagement collectif dès les débuts de la France libre et de leurs brillantes actions combattantes. Aujourd’hui, les membres de ces unités portent la fourragère de l’Ordre de la Libération.Les Compagnons de la Libération sont d’origine sociale, religieuse ou politique très variée. On trouve parmi eux des étudiants, des militaires, des ingénieurs, des paysans, des industriels, des hommes de lettres, des diplomates, des ouvriers, des membres du clergé, des tirailleurs africains, des magistrats ou encore des médecins.

Source:Musée de l’Ordre de la Libération

Bientôt Exposition de Gaulle

Du 8 au 13 novembre  Exposition:

 

« Charles de Gaulle Une passion pour la France »                                                             Sur la commune de Cogolin Entrée Gratuite-

plus de  70  panneaux  sur la vie du Général de Gaulle

Nos expositions n’ont  qu’un seul but  expliquer qui était ce Général de brigade qui deviendra l’homme reconnu pas toutes les grandes puissantes nous nous appuyons   sur les écrits sans refaire  l’histoire de France,  ne pas oublié qui était:                 l’homme, le Général ou le président . bien sur que nous ne sommes affiliés à aucun parti politique mais nous travaillons avec tous les acteurs publics pour perpétuer le travail de mémoire dans le département du Var. Conformément à la position du Général de Gaulle, nous ne pouvons pas être confondus avec aucun mouvements..

 

img

77ème anniversaire de la Libération à Six-Fours-Les-Plages

A Six-Fours la délivrance viendra le 25 août: « dans l’après-midi, le colonel Van Hecke, accompagné des parlementaires helvétiques, se rend au fort pour négocier la reddition. La garnison allemande du fort capitulera le 26 août à midi

Cérémonie de la libération le mercredi 25 août  à 19 h 00 au monument aux morts.

Notre porte-drapeau Antonin Lambert présent avec notre drapeau:                               Le vice-président Jacques Quentin,Maya Jaeger, Jean-Louis Faggianelli également présents a la ceremonie.

 

IMG-2720IMG-2721photo-120711

15 août 1964, le général de Gaulle célèbre les 20 ans du débarquement en Provence

Le Président de Gaulle était sur la côte varoise pour le 20ème anniversaire du Débarquement des forces alliées en Provence en 1964 . De nombreuses cérémonies ont marqué la journée. Ainsi, il a assisté, avec Georges Pompidou, à la revue navale dans la rade de Toulon. Des unités américaines et britanniques se sont également jointes au défilé militaire des troupes françaises dans la ville.        Le mémorial du Mont-Faron fut inauguré par le Général de Gaulle le 15 août 1964 pour honorer le souvenir des hommes et des femmes engagés dans les opérations du débarquement et de la libération de la Provence. Cette année, le général de Gaulle ne s’était pas rendu en Normandie, en raison des relations tendues qu’il entretenait avec les Etats-Unis.

image-de-gaulle-st-raphael-220-eme-anniversaire-commemoration-debarquement-de-provence

Un nouvel attentat au mont Faron.

Vive émotion ce jour au mont Faron : à 15 h 45,On connaît l’explication qui a été donnée pour expliquer le non-fonctionnement de l’engin le matin du 15 : M. Neredec, le jardinier du mémorial, avait copieusement arrosé les plantes vertes, et cette eau, débordant des jarres, aurait noyé le système d’alimentation de l’explosif. une des jarres d’ornement située près du mémorial du débarquement a brusquement explosé, produisant un fracas et une énorme flamme.M. Berthet, préfet du Var en 1964 explique: Il semble que les enquêteurs aient été impressionnés par la précision du système de mise à feu. Leur conviction serait que le chef de l’État a bien échappé à un attentat.

L’attentat du Mont Faron

Le 28 août 1964, au mémorial de Beaumont sur le mont Faron près de Toulon, des explosifs dissimulés dans un pot de fleurs sont découverts. Première hypothèse des enquêteurs : il s’agit d’une tentative d’attentat ratée contre le général de Gaulle, qui était en visite au mémorial le 15 août.
C’est en fait en partie grâce au jardinier du mémorial que l’attentat a pu être éviter. Ce dernier, très consciencieux, arrosait les fleurs chaque jour et a ainsi pu, sans le savoir, noyer les explosifs !

Le général de Gaulle a été l’objet de plusieurs tentatives d’assassinat : Le 8 septembre 1961 à Pont-sur-Seine (Aube), quand une bouteille de gaz remplie de plastic explose au passage de sa voiture. Le 23 mai 1962, de Gaulle devait être abattu sur le perron de l’Elysée par un tireur situé en face. Le 22 août 1962, au Petit-Clamart, sa voiture est criblée de balles par le lieutenant-colonel Jean-Marie Bastien-Thiry. Le 31 juillet 1963, complot de l’Ecole militaire par Georges Vatin qui projetait de l’assassiner. Le 14 août 1964 au Mont-Faron, près de Toulon, une bombe dissimulée dans une potiche ne saute pas, elle est découverte plusieurs jours après.