Le mot du président

Le 18 Juin 1940, le Général de Gaulle, refusant la soumission nazi et l’Armistice du Maréchal Pétain, lance depuis Londres un appel destiné à tous les français.

Cet appel a eu un impact formidable et une résonance sans précédent pour donner une grande espérance aux Français vivant sous le joug de l’envahisseur Allemand.

C’est à partir de cet appel que des hommes épris de liberté ont rejoint de Gaulle à Londres. Par la suite ce sont les peuples d’Afrique et de l’Outre-Mer qui ont formé les Combattants de la France Libre. Et après les combats de BIR-HAKEIM repoussant et battant les troupes allemandes de Rommel en 1942, ce fut la Grande Épopée de la  Campagne d’Italie, et de France vers la victoire sur les nazis jusqu’en 1945.

Cet Appel qui restera dans les mémoires deviendra le grand évènement de l’Histoire de France commémoré chaque 18 Juin.

Cet appel est aussi le plus bel héritage que nous laisse le Général de Gaulle avec une certaine idée de la France et de sa grandeur. Inscrit dans les livres d’Histoire de France, il se transmet aux descendants des résistants et Anciens Combattants de la Dernière Guerre qui ont sacrifié leur vie pour notre liberté. Et plus généralement quand on est l’héritier moral et spirituel d’un père ou d’un grand-père contemporain de l’Homme du 18 Juin.

Le visiteur de ce site comprendra pourquoi notre Association porte le titre de « l’Association Varoise de l’Appel du 18 juin ».

Enfin je rappelle,

  • que le Gaulliste n’appartient pas à une caste. Il est au service de la France sans oublier ses racines chrétiennes;
  • que le Gaullisme n’est pas un parti politique: c’est une posture, c’est un état d’esprit, une inspiration et un guide dans notre vie quotidienne, c’est aussi une réalité dans le monde moderne.

Quand tout va mal, quand l’ombre remplace la lumière, le Gaullisme donne, par son existence en soi, l’éclairage d’un nouvel élan.

Louis FIORI
Président de l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin