Pierrefeu du Var

Hier visite de deux classes de CM 1/ CM2 à l exposition Charles de Gaulle, plus 50  enfants ont été vivement intéressés.

  10

Merci pour les photos  : communication ACSPMG- Souvenir Français

 

Commémoration du 77e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945.

Commémoration du 77e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945.

Ce dimanche 8 mai 2022, on célèbre en France les 77 ans de la capitulation de l’Allemagne nazie.

Ollioules279607285_371625678341606_3775544112392082987_n

279908396_372145481622959_9023841281542665178_n

Le président de l’association retenu pour une autre cérémonie était représenté par Antonin Lambert membre de notre association .

279939156_372137361623771_8389907619489698710_n

Pret de notre Exposition à Pierrefeu du Var

En accord avec le Comité du Souvenir Français de Pierrefeu,  ACSPMG (Association des collectionneurs pour la sauvegarde du patrimoine de la maréchaussée de la Gendarmerie),  propose une exposition sur la vie du Général De Gaulle. Plus de 70 panneaux installés salle André Malraux pour faire découvrir ou redécouvrir au public, les différentes étapes de la vie du Général De Gaulle : militaire, président et écrivain.

Co partenaire L’association Varoise de l’Appel du 18 Juin,détient l’une des plus importante de France,                                                                                                                            Nos associations respectives travaille au devoir de mémoires si important face à une société qui oublie sont passée nous devons être vigilant car les générations nous regardent.

Plus 100 personnes le jour du vernissage.

2

Le Maire Patrick MARTINELLI- Colette Cateni Souvenir Français de Pierrefeu _Jacques Quentin Président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin

2b

Le Maire Patrick MARTINELLI- Colette Cateni Souvenir Français de Pierrefeu _Jacques Quentin Président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin – ACSPMG Richard Maisonnave et Daniel Baert.

8 (1)

M Maire Patrick MARTINELLI et Jacques Quentin Président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin devant le panneau de l’exposition.

1 3 3cf5ef6e-03af-425b-888e-6e18307eddb6 4 5 6 7 10 11 12Merci pour les photos  : communication ACSPMG- Souvenir Français

Photos: Franck Laussel  Association Varoise de l’Appel du 18 Juin

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Depuis 1954, la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation se tient le dernier dimanche d’avril. Cette année, en raison du second tour des élections  présidentielles, de nombreuses cérémonies sont avancées les jours précédents.Chaque année, le message des associations mémorielles est lu lors des cérémonies organisées en France. Il est rédigé conjointement par la Fédération Nationale des Déportés, internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP), la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD), les Associations de mémoire des camps nazis et l’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés, de la Résistance et Familles (UNADIF-FNDIR

DRAGUIGNAN

FB_IMG_1650643142404

Serge PREVOT président des Médaillés Militaires et délégué du Comité du Souvenir de la Résistance et Association Varoise de l’Appel du 18 Juin en compagnie du Colonel Jean Pierre GAIDDON (avec calot)

FB_IMG_1650643127594

SIX-FOURS-LES-PLAGES

IMG-3392

Denis PERRIER, Conseiller Municipal – Jumelage / Devoir de mémoire-Jacques QUENTIN président Association Varoise de l’Appel du 18 Juin-Jean-Sébastien VIALATTE Maire -Député Honoraire- Antonin LAMBERT Porte-Drapeau de notre association.

 OLLIOULES

 

IMG-3099

Jacques Quentin Président de l’ Association Varoise de l’Appel du 18 Juin- Davy Zahout délégué d’Ollioules et secrétaire adjoint de l’association – Robert Beneventi maire d’Ollioules, vice-président de TPM et conseiller départemental- Antonin Lambert Porte-drapeau de l’association.

 TOULON

13

Louis FIORI président honoraire, Jacques QUENTIN président

IMG_20220422_111845 - Copie

Serge JACOB secrétaire général de la préfecture du Var, Louis FIORI, Jacques QUENTIN

IMG_20220422_112240 - Copie

 

Message pour la Journée Nationale du Souvenir des victimes et des héros de la Déportation

Vendredi 22 avril 2022.

La Journée Nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation est chaque année l’occasion de rappeler des événements que l’humanité a condamnés et que nul ne souhaite voir se reproduire. Il y a 77 ans prenait fin en effet le système concentrationnaire et génocidaire nazi dont le monde découvrait l’horreur, à mesure de la progression des Armées alliées et des récits des survivants.                                                                        Ce système fut l’instrument de la destruction d’une grande partie des populations juives et tsiganes d’Europe. Il fut aussi le lieu de détention et de martyre de centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, déportés pour leur résistance à l’occupant, pour raison politique, du fait de leurs origines, de leur religion, voire de leur orientation sexuelle, ou dans le cadre de rafles de représailles. Confrontés à la mort omniprésente, à la déshumanisation programmée, à la terreur, aux souffrances incessantes que la faim, la maladie et la brutalité de leurs gardes leur infligeaient, nombre de déportés surent pourtant organiser une résistance et une solidarité exemplaires que beaucoup payèrent de leur vie mais qui sauva de nombreux autres.                                                                               Sortis de cet enfer, fidèles aux serments qu’ils prononcèrent à la Libération, aux idéaux de Liberté, de Fraternité et de Paix, de nombreux survivants prirent une part active à la construction d’une Europe nouvelle, voulue pacifique et solidaire, et militèrent inlassablement pour que partout dans le monde soient respectés les droits de l’Homme et la démocratie.                                                                                                                        La résurgence d’idéologies porteuses d’exclusions, les tentatives de réécriture de l’Histoire nous font aujourd’hui obligation de poursuivre leur combat et d’entretenir les valeurs qu’ils ont portées, dans un monde marqué par les guerres, la pauvreté, les inégalités, le dérèglement climatique, qui jettent sur les routes d’un exil souvent sans issue et mortifère, des milliers d’êtres humains en détresse. Dans un monde où l’on voit ressurgir le spectre des dictatures, des replis nationalistes et des frontières qui se ferment, l’espoir pour l’avenir réside dans la pérennité de ce combat.                               .

 

Charles de Gaulle « La politique de la grandeur »

Le  retour du général  au pouvoir en 1958,  engage une nouvelle  politique où la France doit peser sur le destin du monde :, elle doit être capable de défendre elle-même ses intérêts. Refusant la domination des deux blocs, soviétique et américain, le général de Gaulle s’applique à faire émerger la France qui, inscrite au sein d’une Europe forte, doit apparaître comme une troisième voie possible dans un monde bipolaire.

Si de Gaulle reste un allié fidèle des États-Unis, il refuse pourtant toute idée de placer la France sous le protectorat américain. Pour lui, la primauté de l’État-nation est essentielle, et il se méfie des organisations supranationales ou des systèmes d’alliance contraignants. Or, en 1958, la sécurité de la France est tout entière placée sous la protection du « parapluie nucléaire » américain. Pour pallier cette domination, de Gaulle poursuit une double politique : sortir progressivement de l’intégration de l’OTAN, et bâtir une force de frappe nucléaire qui permette au pays de disposer d’arguments de dissuasion.

Ces ambitions d’indépendance nationale ne peuvent être dissociées de la constitution d’une force nucléaire de dissuasion. Ainsi, à son retour au pouvoir, le général de Gaulle reprend-il à son compte les études réalisées par la IVe République depuis 1954. Dotée de la bombe atomique (février 1960), puis de la bombe à hydrogène (août 1968), et d’un arsenal militaire capable de les rendre opérationnelles (les Mirages IV, le sous-marin nucléaire Le Redoutable…), la France accède au statut de grande puissance. Cette force nucléaire lui garantit son indépendance et permet à de Gaulle de refuser la proposition de force multilatérale avancée par Kennedy en 1962.

En février 1965, le général de Gaulle annonce sa volonté d’échanger les dollars que le pays possède contre de l’or, seule base capable de garantir l’équilibre du système monétaire international, et de permettre l’affranchissement des activités économiques de la France face aux devises américaines. L’exaspération des États-Unis refroidit alors des relations franco-américaines déjà tendues.

Le président de Gaulle conduit une politique en faveur de la recherche scientifique qui doit assurer le rayonnement et l’autonomie technologique de la France : le Concorde, l’IRIS 50 – premier ordinateur français issu du « Plan calcul » – ou les innovations liées à la production énergétique doivent aider le pays à se défaire de la domination des Américains qui s’exerce aussi dans ces domaines.

De Gaulle a donc farouchement poursuivi une politique d’indépendance diplomatique, militaire, économique et technique face au géant américain, qui reste néanmoins l’allié éternel. S’il souhaite voir la France peser sur la destinée du monde, il cherche également à assurer la cohésion du peuple français, en suscitant un sentiment national de grandeur et de puissance. Après une période de dissentiments, l’arrivée de Richard Nixon à la tête des États-Unis en février 1969 inaugure le réchauffement progressif des relations franco-américaines.

source:INA -Fondation Charles de Gaulle

Exposition Charles de Gaulle

Exposition Charles de Gaulle en partenariat avec ACSPMG –                                               Le Souvenir Français  de Pierrefeu-du-Var – Entrée libre-

L’un des plus importants en France que notre association a réalisé Plus 71 panneaux sur l’Homme-le Général-le Président .

Il perpétue en premier lieu la mémoire de la France libre et de son chef, le général de Gaulle.L’appel du Général de Gaulle reste vivant. Le 18 juin a déjà pris toute sa place dans l’histoire de la France.

Agir pour une certaine idée de la France, de l’État, de la Nation, de la République et du Bien public, afin d’éclairer et d’élever la pensée et l’action futures des jeunes générations..

 

Une Passion pour la France du 6 mai au 15 Mai                                                           Espace bouchonnerie -Salle Malraux.

 

AFFICHE EXPO DE GAULLE PIERREFEU MAI 2022 - Copie

Exposition De Gaulle

Aujourd’hui installation de l’exposition « Charles de Gaulle ,une passion pour la France » au camp de Canjuers.(Var)

Partenariat entre l’enseignement national et les Forces armées françaises, notre association est impliquée dans cet événement

Les 250 élevés cadets de la Défense participerons à un quiz, notre association offre 2 BD pour les deux premiers, beaucoup recevront des estampes pour leur participation.


unnamed 2

Triste nouvelle

La sœur de Louis Fiori  Président d’honoraire s’est éteinte aujourd’hui l’age de 92 ans.  né Caldirola-Fiori

L’association vous transmets, à toi ainsi qu’à votre famille, mes plus sincères condoléances.

Jacques Quentin

President

COMMUNICATION

Roland DELSOL délégué de commune de l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin, fils de Pierre DESLOL, compagnon de la libération, vous invite à  l’inauguration de la stèle qui rend hommage au Général de Gaulle le 18  juin à Fréjus, avec le concours de la ville de fréjus et de son maire  David Rachline.
vous serez informé dès que possible de l’horaire.
Monument au mort place agricola Fréjus.
Le président Honoraire de notre association Louis Fiori, capitaine de Frégate (H) se joint à moi pour cet événement.
Jacques QUENTIN
President

 

Vendredi 11 Mars

Journée Nationale d’Hommage aux Victimes du Terrorisme à Ollioules

Oi9IdFM9jOGELIG8yRpn4XwO-zqHDygL88YpLuISwxwphczoW0A7UG5P7jpNU9EuVHfhlKUh6UMvieoFMlAODIt87Pj56TMQQJWXDeCgiZgbn7oGz-j_is7ujS9gVrr0_SRt7DqCJUdVbAs5t0ESEsFoeMprWHGNGUpQppXKZpUtd5BkcGR4jcJKgh732ZV9vXGCCT8xa6XxpxkLvLa date du 11 mars, choisie par l’Union européenne comme date de commémoration commune, fait référence à l’attentat commis à la gare d’Atocha (Madrid) le 11 mars 2004.