Commémoration dans le Var 18 juin

 

Ollioules:

1a

 

Dépôt de gerbe: avec nos représentants:Jacques Quentin vice président  -Davy Zahout

 

Lecture de l’Appel du 18 juin :

IMG-2536

Davy Zahout

 

5

Dépôt de gerbe

1

Davy Zahout, Brigitte Crevet ,Nicole Bernardini, Jacques Quentin le commandant du 519eme régiment ,Robert Beneventi , Laeticia Quilici   en arrière plan le comité d’entente d’Ollioules

BERNARDINI Nicole

3

Mrs Davy Zahout, Jacques Quentin, en arrière plan les porte-drapeaux

Photos réserver uniquement pour le site de l’association                                            (code de la propriété intellectuelle)

L’appel du 18 juin du général de Gaulle

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle lançait son appel aux Français à s’unir dans l’action pour libérer la France.-appel-du-18-juin-1940

« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne de l’ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l’Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l’Angleterre, utiliser sans limites l’immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n’est pas limitée au territoire de notre malheureux pays. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialisés des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu’il arrive, la Flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.

Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la radio de Londres. »

appel-texte

16 JUIN

Le 16 juin 1946, le général de Gaulle formulait les principes , la Ve République

Cela se passait il y a exactement soixante quinze  ans. le 16 juin 1946, avec le discours de Bayeux, premier exposé complet et public des positions du général de Gaulle en matière constitutionnelle. Douze ans plus tard, en 1958, la Ve République procédait largement de cette description et de ce discours.

Un accueil passionné qu’il reçut le réconfortants dans l’idée de refuser à toute force la tutelle administrative et la monnaie que les Américains projetaient d’instaurer en France.

charles-de-gaulle-speaks-006-550x372

Archives ina

Louis Fiori

IMG-2362

Je viens de visualiser la vidéo que Jacques a réalisé avec vous tous d’une manière remarquable. J’ai été très touché et je vous remercie du fond du cœur.

Jacques Quentin deviendra le président en fin d’année 2021 et nous œuvrerons tous ensemble pour l’aider afin que notre association du 18 Juin grandisse encore et lui donner aussi ces plus belles lettres.                                                                                Je serais toujours à vos cotés, je ne quitterai pas et n’oublierai pas tous ceux avec qui j’ai travaillé pendant de nombreuses années pour porter très haut le flambeau de notre association.

Encore merci, et merci encore à vous tous.

Louis Fiori

IMG-2364

Histoire le 30 mai

30 mai 1943 : Le Chant des Partisans:

Le , c’est à l’hôtel Ashdown Park Hotel (de Coulton south, dans le Surrey), fréquenté par les Français exilés, que Joseph Kessel et Maurice Druon mettent en vers, sur un cahier d’écolier, les idées qu’ils échangent après le déjeuner. Germaine Sablon possède, sur un feuillet à part, les notes relevées en écoutant Anna Marly jouer l’air sur sa guitare  .« À quatre heures tout était terminé. La fille du patron, Nenette, nous a servi le thé et j’ai chanté pour la première fois le Chant des partisans devant elle. Ensuite j’ai appelé Calvacanti au téléphone  je suis allée au studio d’Ealing le lundi  où l’enregistrement a eu lieu à onze heures et demie. »

La version cinématographique est interprétée par Germaine Sablon. Elle est arrivée à Londres le , accueillie par son ami le metteur en scène  Cavalcanti qui lui propose de tourner dans Three Songs about Resistance, un film de propagande, comportant trois chants dont la marseillaise . Il reste à en trouver deux autres et le Chant des partisans sera l’un d’eux, choisi lors d’une rencontre avec Anna Marly qui le lui a fait entendre.

 

Histoire : 22 mai

Yvonne Charlotte Anne Marie Vendroux.

Née le 22 mai 1900 à Calais et décédée le 8 novembre 1979 à Paris.

E n 1934, elle s’installe avec sa famille dans la propriété de la Brasserie,aussitot rebaptisée la Boisserie à Colombey les Deux Eglises . Entourée de haut murs avait pour fin de protéger Anne de Gaulle de l’indiscrétion du public.

En 1948 , a la mort de sa fille, Yvonne de Gaulle fonde en sa mémoire la fondation Anne de Gaulle, au château de Vert-Cœur, à Millon la Chapelle, femme très discrète, son mari le général  démissionne de la présidence de la République en avril 1969.Elle l’accompagne dans sa retraite. Veuve en 1970, elle vit discrètement jusqu’en 1978 avant d’entrer dans une maison de retraite des sœurs de l’Immaculée  Conception à Paris. Elle meurt a l’age de 79 ans à l’hôpital du Val de Grace le 8 novembre 1979, veille du neuvième anniversaire du décès du Général.

imagesimages (1)

imageimages (3)

 

?

Merci aux Professeurs

Merci aux Professeurs

Aujourd’hui, le but de l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin est de perpétuer et de partager le devoir de mémoire auprès des plus jeunes générations. Un tel objectif est susceptible d’être atteint soit avec l’exposition comprenant 25 panneaux soit avec l’exposition comprenant 71 panneaux dont la vocation est de se rendre dans chaque commune de notre département. En somme, l’objectif est d’expliquer l’histoire d’un
jeune général de brigade qui deviendra l’homme de la Nation lors d’événements historiques exceptionnelles. Sans réécrire l’Histoire de France, nous nous appuyons sur de véritables écrits pour faire la démonstration de l’homme, du général et puis du président. Il convient de rappeler que notre association n’est affiliée à aucun
parti politique. Cependant, nous sommes en étroite collaboration avec les acteurs publics pour veiller à ce que la flamme de la Résistance ne s’éteigne pas. Conformément au positionnement ainsi qu’à la pensée du Général de Gaulle, l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin, association patriotique et apolitique, n’a pas
vocation à se confondre avec un mouvement politique.

Tout établissement scolaire intéressé peut prendre contact avec l’association pour disposer de l’exposition.

 

Exposition Charles de Gaulle – Les professeurs d’histoire et le professeur documentaliste du collège Font de Fillol

L’exposition  » Charles de Gaulle, une passion pour la France » a été présentée au CDI du collège Font de Fillol du 10 mai au 21 mai.

Les six classe de troisième ont pu la visité sous la conduite de leur professeur d’histoire et du professeur documentaliste. Les éleves devaient compléter un questionnaire et une frise chronologique. La figure du Général avait déjà été étudiée en classe dans le cadre la Seconde Guerre mondiale et de la Résistance et l’exposition a été l’occasion de s’assurer que les éleves connaissaient son rôle de » chef de guerre ».                      Elle a permis d’évoquer son rôle de chef d’Etat à travers la naissance de la Véme République et sa Constitution mais aussi de poursuivre l’étude du programme d’histoire en traitant de la décolonisation à travers la guerre d’Algérie et de la guerre froide à travers les rapports de la France avec les Etats-Unis et sa volonté d’indépendance nationale et de grandeur.

Les visites duraient chacune une heure. Les classe étaient divisées en deux groupes, chacun se concentrant sur une partie de l’exposition (avant et après 1958). Au bout d’une demi-heure, les groupes alternaient. Les élevés devaient terminer le quiz chez- eux ou en visitant, seul cette fois, l’exposition afin de les inciter à faire des recherches personnelles et à se rendre au CDI. Les meilleurs travaux seront récompensés en toute fin d’année. Un bilan a été réalisé en classe après les visites.

Les élevés ont été sensibles à la composition des panneaux et aux choix iconographiques. Les fac-similés les ont particulièrement impressionnées. Ils se sont montrés d’autant plus intéressés que l’exposition, à travers notamment des photos d’école, a su leur donner une image « accessible » du Général.

Un autre quiz a été proposé aux classes de quatrième qui ont pu visiter l’exposition avec leur professeur d’histoire. Elle a été l’occasion pour eux de découvrir un personnage historique dont ils avaient entendu parler mais qu’il ne connaissaient pas vraiment. A travers la guerre d’Algérie, l’exposition a aussi permis de mettre en perspective le thème de la colonisation abordé en classe de Quatrième.

Au total, une dizaine de classe a travaillé sur l’exposition et de nombreux éleves ont pu la voir au CDI en dehors des heures de cours.

Nous tenons à remercié M.Quentin pour sa diligence et sa disponibilité ainsi que l’Association Varoise de l’Appel du 18 Juin et espérons pouvoir accueillir de nouveau cette exposition l’année prochaine.

Les professeurs d’histoire et le professeur documentaliste du collège Font de Fillol à Six Fours les Plages

font de fillol1 font de fillol3